Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Décomptes

Décomptes


18 septembre - 13 novembre

Restitution de résidence de l’artiste Jérémy Magniez
Restitution of artist Jérémy Magniez's residency

NOS PARTENAIRES

PARTAGE

S’imprégnant de l’essence du patrimoine naturel de Port de Bouc de mai à septembre 2020, Jérémy Magniez propose une mise en perspective nouvelle des fonds artistiques et archivistiques de la commune, dans le cadre du dispositif participatif « Les Nouveaux Collectionneurs de Port de Bouc » et de la programmation de la Saison du dessin Paréidolie mais aussi de VIVANT, initiée par le Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020.

En résulte deux expositions. D’une part, Décomptes, au Centre d’arts Fernand Léger restituant les recherches de Jérémy Magniez autour de la notion de choix dans le contexte écologique préoccupant d’un territoire à la biodiversité précieuse mais menacée. D’autre part, une œuvre spécifique de Jérémy intègre l’exposition parallèle « Symbiose, de nature et d’art» à la Maison des Projets, en partenariat avec l’Artothèque de Miramas, l’Artothèque Antonin Artaud, le Fonds Départemental d’art contemporain et le Fonds Régional d’art contemporain.

La démarche de Jérémy Magniez, liée à la question du vivant dans les contextes terrestres et océaniques, à la concurrence entre espaces urbains et naturels, permet d’envisager une prise en compte globale du rapport au patrimoine naturel local. Il ravive par le biais d’un dessin minutieux à l’encre de chine empruntant au vocabulaire architectural, et par extension de la gravure, mais aussi de la peinture (naturelle et écologique), une analyse de ces phénomènes dans une approche assez humoristique que permet son rapport au domaine de l’illustration. Dans ses dessins, son approche symbolique de l’humain est le fruit de rencontres nécessaires à son protocole de travail où il mêle anecdotes et grande histoire. Il propose la mise en valeur d’un état des lieux de l’écosystème de Port de Bouc au sens large, la qualification dessinée de la symbiose entre homme et nature, la notion de choix, d’urgence, la dichotomie entre inéluctabilité et espoir, sur un territoire unique par l’essence de sa biodiversité mais aussi par les risques qui l’entourent.

Image à la une : © Jérémy Magniez, Planet 4, 2015
Image 1 : © Jérémy Magniez, Ville tentaculaire
Image 2 : © Jérémy Magniez, Planet 3, 140x74cm, 2015
Image 3 : 

Soaking up the essence of the natural heritage of Port de Bouc from May to September 2020, Jérémy Magniez offers a new perspective on the artistic and archival funds of the town, as part of the participative device "The New Port Collectors of Bouc ”and the programming of the Paréidolie Drawing Season but also of VIVANT, initiated by the IUCN World Conservation Congress 2020.
As a result, two exhibitions. On the one hand, Décomptes, at the Fernand Léger Arts Center restoring Jérémy Magniez's research around the notion of choice in the worrying ecological context of a territory with precious but threatened biodiversity. On the other hand, a specific work by Jérémy integrates the parallel exhibition “Symbiosis, nature and art” at the Maison des Projets, in partnership with the Artothèque de Miramas, the Artothèque Antonin Artaud, the Departmental Fund of 'art contemporain and the Regional Fund for Contemporary Art.

Jérémy Magniez's approach, linked to the question of living things in terrestrial and oceanic contexts, to the competition between urban and natural spaces, makes it possible to envisage a price with a global account of the relationship with local natural heritage. It revives by means of a meticulous drawing in Indian ink borrowing from the architectural vocabulary, and by extension of engraving, but also of painting (natural and ecological), an analysis of these phenomena in a rather humorous approach that allows its relation to the domain of illustration. In his drawings, his symbolic approach to the human being is the fruit of the meetings necessary for his work protocol where he mixes anecdotes and great history. It proposes the development of an inventory of the ecosystem of Port de Bouc in the broad sense, the drawn qualification of the symbiosis between man and nature, the notion of choice, of urgency, the dichotomy between inevitability and hope , on a unique territory by the essence of its biodiversity but also by the risks that surround it.

QUAND

18 septembre - 13 novembre

Centre d’arts Fernand Léger
Château Saint Gobain, 1 avenue du Général de Gaulle
Port de Bouc, 13110 France

voir sur Google Map

Site Web

www.centrefernandleger.com

TYPES

  • MOTS-CLÉS

    Journées du patrimoine Résidence Exposition Saison du dessin Nature